Récemment, je suis tombée sur Curieux hasard, de Stephan Schillinger. L’envie de le partager est montée en moi, alors voilà ce petit conte qui en dit long sur notre 'ombre lumineuse'.

— Dis Maître, on nous parle de notre ombre, et parfois certains nous disent de visiter notre ombre... Mais je ne comprends pas, je suis lumière, il n’y a pas de mal en moi. En plus j’ai fait le choix de marcher vers la lumière, l’ombre ne m’intéresse vraiment pas...

L’ombre, n’est pas le mal. D’ailleurs le mal en soi existe-t-il ? Ou bien est-il seulement le contraire de ce que nous voulons pour nous-même ? L’ombre est, entre autres, là où la lumière de la conscience ne va pas. Et qu’est-ce qu’un endroit sombre si ce n’est qu’un endroit, en toi, dont tu n’as pas conscience ? Cet endroit inconnu suscite de la peur, et du rejet. C’est ainsi que le connu, s’il est vraiment compris et accepté, ne peut susciter qu’amour.

Ainsi, explorer ton ombre, c’est aller faire lumière sur tes parts aveugles. Tes peurs, tes addictions, tes angoisses, tes colères, ta tristesse, et y faire lumière, c’est a dire y apporter de la conscience : 
C’est ainsi que l’on soigne.

Retiens ceci : N’est pas lumineux qui s’entoure de lumière, ou qui s’en réclame, mais celui qui porte la sienne, aussi petite soit-elle, et part conscientiser son ombre.

Alors, prêts à explorer ces zones d'ombres inconnues ? 
Envie de me contacter, cliquez ici 
https://www.methodecharbonnier.com/elsa

Retour vers la pratique Plus sur cet auteur